Savoir d’où vient le vent

Download PDF

Savoir d’où vient le vent

MétéoSuisse est l’Office fédéral de météorologie et de climatologie. Il relève des données météorologiques qu’il publie sur son site et son app dédiée, ainsi que dans le visualisateur de cartes de la Confédération, map.geo.admin.

Le siège de l'Office fédéral de météorologie et de climatologie à l'aéroport de Zurich
Le siège de l’Office fédéral de météorologie et de climatologie à l’aéroport de Zurich

Les moines de l’hospice du Grand-Saint-Bernard effectuent des relevés météorologiques depuis 200 ans. Mais ils ne sont pas les seuls. MétéoSuisse possède environ 150 stations automatiques mesurant divers paramètres, comme les précipitations, le vent ou les températures, et près de 400 autres pour la seule pluviométrie. Une petite moitié d’entre elles présentent un fonctionnement manuel. Un sous-ensemble de stations permet en outre d’observer les nuages, la visibilité, la nébulosité générale et d’autres phénomènes climatiques, par exemple dans les aéroports, où les conditions météorologiques doivent être réévaluées toutes les demi-heures. Ces bulletins sont consultés par les pilotes avant le décollage, afin de savoir ce qui les attend à destination. Ils peuvent également demander à recevoir les données actualisées durant le vol.

Le gardien de la station tond la pelouse

«Nos stations météorologiques sont réparties de manière à couvrir l’ensemble du territoire suisse, explique Joël Fisler, coordinateur du réseau de partenaires et data steward à MétéoSuisse. Près d’un quart de nos stations se trouvent en zone alpine. Certaines, fonctionnant à l’énergie solaire, sont autonomes, d’autres utilisent l’électricité, sont chauffées et aérées.» Elles sont régulièrement contrôlées. «Il y a d’une part le gardien de la station, qui est sur place, poursuit Joël Fisler. Il se rend tous les quinze jours environ à la station, pour tondre la pelouse, nettoyer les appareils, vérifier que les pluviomètres et les systèmes d’aération ne sont pas bouchés, que les câbles n’ont pas été abîmés par des rongeurs. Il s’agit souvent de l’agriculteur qui exploite le terrain où se trouve la station. Et d’autre part, des techniciens assurent un entretien annuel. Une fois par an, ils visitent la station, démontent les appareils, procèdent au calibrage ou à l’étalonnage, nettoient, établissent des mesures comparatives…»

Des données actualisées toutes les dix minutes

Les stations de mesure automatiques envoient de nouvelles données toutes les dix minutes. Lorsque la pluviométrie est relevée manuellement, ce sont les responsables qui envoient chaque jour les résultats par SMS à MétéoSuisse. Il s’agit très souvent de particuliers ayant installé dans leur jardin un appareil de mesure dans lequel ils collectent et mesurent la pluie tombée par tranche de 24 heures, ou établissent la hauteur de la neige à l’aide d’une règle graduée. Mais ce modèle tend à disparaître: «Les stations de pluviométrie sont de plus en plus souvent automatisées», confirme Joël Fisler.

Le centre de technologie de mesure météorologique de Payerne
Le centre de technologie de mesure météorologique de Payerne

Étudier l’évolution du climat

Les données ainsi collectées ont de multiples applications, bien au-delà des seules prévisions météo. «Le suivi des données météorologiques et climatologiques n’est que l’une des nombreuses tâches de MétéoSuisse, l’Office fédéral de météorologie et de climatologie. Les mesures relevées alimentent notamment un modèle utilisé pour l’élaboration de scénarios climatiques», révèle Estelle Grüter, responsable de l’intégration de données chez MétéoSuisse. Des scénarios tentent de prédire l’évolution du climat en Suisse et ses conséquences: «Nous imaginons par exemple des stratégies d’adaptation en collaboration avec l’Office fédéral de l’environnement (OFEV). Nous réfléchissons entre autres à la façon dont l’agriculture pourrait évoluer pour faire face aux changements climatiques.» Pour cela, il faut disposer de longues séries de références météorologiques, comme celles de l’hospice du Grand-Saint-Bernard, qui fournissent de précieuses indications sur le changement climatique.

Une visibilité accrue et une valeur ajoutée pour tous grâce à map.geo.admin

MétéoSuisse publie les données météorologiques sur son site Internet et sur son app, ainsi que sur le visualisateur de cartes de la Confédération, map.geo.admin.ch. De là, elles peuvent être intégrées à d’autres sites, par exemple les portails d’actualité. Joël Fisler se souvient: «Lors des alertes canicule de l’été dernier, le Tages-Anzeiger a intégré nos données dans ses articles, via iFrame. Les équipes de swisstopo ont vu les chiffres de consultation exploser.»

Pour MétéoSuisse, map.geo.admin est un canal de distribution supplémentaire qui accroît la visibilité de ses données tout en offrant une valeur ajoutée à la population. La collaboration avec swisstopo a d’autres bénéfices: «Pour calculer le potentiel solaire des toits et des façades, nous avons combiné nos cartes de rayonnement global avec celles de swisstopo, swissBUILDINGS3D, explique Estelle Grüter. Les résultats sont publiés sur la plateforme toitsolaire.ch en collaboration avec l’Office fédéral de l’énergie (OFEN). Chacun et chacune peut ainsi connaître sans difficulté la quantité d’électricité solaire qu’il ou elle peut espérer produire sur son toit ou sa façade.»

Coordination, Services et Informations Géographiques: le domaine COSIG fête ses 20 ans

Le domaine COSIG, acronyme de Coordination, Services et Informations Géographiques, a vu le jour au 1er janvier 2000. Sa mission? Créer un service coordonné de géoinformation pour éviter qu’offices et cantons aient à construire leur propre infrastructure. Sous l’influence de COSIG, swisstopo s’est transformé, passant du statut de fournisseur de géodonnées élaborant des cartes à celui d’un centre fournissant des produits et des services à tous les citoyens et citoyennes suisses. «Avec le géoportail map.geo.admin.ch, COSIG a créé un outil qui procure des bénéfices multiples et variés à tous.»

En savoir plus sur COSIG

 

Views All Time
25
Views Today
2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*